Investir

Comment Peaks calcule le rendement attendu ?

18 septembre, 2020 - par Stéphanie

4 min

D’où peuvent bien sortir nos prédictions de rendement attendu ? Les devine-t-on en tirant les cartes ? En regardant dans une boule de cristal ? Continuez à lire pour le découvrir...

Pour prédire les rendements que vous pourriez tirer de tel ou tel portefeuille, nous nous basons sur les résultats passés des actions et obligations dans lesquels nous investissons pour vous. Mais attention, une chose est sûre : les résultats passés ne constituent pas une garantie pour l’avenir (vous l'avez sans doute déjà lu quelque part 😉).

Se baser sur des résultats qui ne sont pas des garanties ?

Cela peut sembler contradictoire, mais comparez cela aux statistiques d’une saison de football : 

  • Vous connaissez les scores que les clubs X et Y ont réalisé lors des matchs précédents ; 
  • Vous savez aussi que les deux équipes ont plus ou moins le même niveau ; 
  • Enfin, de par la nature du jeu, vous êtes quasi certain·e qu'un résultat comme 42-38 a très peu de chances de se produire.

Il est bien entendu difficile de dire quel sera le score exact lorsque les club A et B joueront l'un contre l'autre. Mais vous disposez d’informations suffisantes pour faire une prédiction !

Avec quelles données le rendement attendu est-il calculé ?

Le rendement attendu se base sur deux composantes : le rendement attendu des obligations d'État et le rendement attendu des actions. Ensemble, ils déterminent le rendement attendu de votre portefeuille.

Les obligations d'État que Peaks a sélectionnées sont aussi sûres que possible. Elles proviennent uniquement de la zone euro, et essentiellement d'Allemagne et de France. Le rendement attendu des obligations d'État est basé sur les intérêts actuellement perçus sur ces obligations lorsqu’elles sont rachetées. Cette estimation s’applique en moyenne sur dix à quinze ans. Vous avez alors une idée assez claire de ce que vous pouvez obtenir. En effet, les obligations ont un taux d’intérêt qui peut fluctuer le long du prêt, cependant les points de départ et d'arrivée demeurent fixes.

A cela s'ajoute le rendement supplémentaire attendu des actions. Les actions sont plus risquées mais offrent historiquement un rendement supérieur aux obligations d'État. En effet, si une entreprise fait faillite, les détenteurs d'obligations sont les premiers remboursés. En revanche, lorsque l’entreprise obtient des bénéfices, ces derniers reviennent aux actionnaires. Pour résumer : en moyenne, les actions offrent un meilleur rendement, mais cela va de paire avec un risque de pertes plus important.

Mais du coup, à combien pouvez-vous vous attendre ?

Pour le savoir, il faut remonter aussi loin que possible dans le temps. Quel a été le rendement des actions au cours du siècle dernier par rapport aux obligations d'État ? Nous nous basons sur la méthodologie d'un comité officiel du gouvernement néerlandais : le Commissie Parameters. Ce dernier se base sur les chiffres des fonds de retraite passés pour vérifier s'ils ont suffisamment d'argent pour payer les retraites à venir (NB : le système de retraites au Pays-Bas fonctionne par capitalisation). De la même manière, nous calculons le rendement attendu de nos portefeuilles.

Le rendement est en réalité une compensation pour les risques que vous prenez.

Vous prenez moins de risques en choisissant le portefeuille Relevé que le portefeuille Pimenté. Et cela se reflète dans le rendement attendu. Pour le Relevé, le rendement attendu est de 3,2 %, tandis que pour le Pimenté, il est de 6,5 %. Cette différence est liée au rapport entre les actions et les obligations. Pour le Relevé, le ratio des actions et des obligations est de 30/70, alors que pour le Pimenté, il est de 90/10.

Nous basons nos calculs sur les rendements attendus pour les dix prochaines années.

Il nous serait très difficile d’effectuer une prédiction sur un an seulement. Certaines années sont d’excellents crus, d’autres non. Cependant, si vous faites une prédiction sur une longue période, vous pouvez alors dégager une moyenne entre le bon et le mauvais.

Voilà pourquoi il est si important d'investir sur le long terme.

Récapitulons : les rendements attendus sont basés sur les résultats passés ; et bien qu'ils n'offrent aucune garantie pour l'avenir, ils donnent tout de même quelques indications. Jusqu'à présent, la tendance des marchés - malgré les baisses occasionnelles - est à la croissance sur le long terme. Par conséquent, en investissant sur le long terme, il est plus probable que votre rendement réel se rapproche du rendement attendu.

Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) vos investissements.



Partager

À propos de Stéphanie, L'autrice

Stéphanie pense qu’il est essentiel que le savoir soit accessible à toutes et à tous. Voilà pourquoi elle aime démystifier le monde de la finance pour les Peakers. Quand elle n’est pas en train d’apprendre une nouvelle langue, Stéphanie aime regarder ses plantes pousser.

Ça pourrait vous intéresser :

Investir2 min

Les intérêts composés : la clé du succès !

07 juillet, 2020 - par Stéphanie

Commencer, c’est déjà la moitié du travail fait

29 juillet, 2020 - par Stéphanie

Répartir la prise de risque grâce aux fonds indiciels

15 septembre, 2020 - par Stéphanie

Up est le blog de Peaks, l'appli qui rend l'investissement facile. Vous y lirez des articles sur tout ce qui a trait avec l'argent, le monde de l'investissement et la finance. Vous utilisez Peaks ou vous êtes tout simplement curieux ? Alors vous êtes au bon endroit !

Vous n'avez pas encore Peaks sur votre portable ? Téléchargez l'appli (et essayez-la gratuitement pendant 3 mois !)

Ce site est géré par Peaks BV. Peaks est enregistré auprès de l'Autorité Financière des Marchés au Pays-Bas. Ses locaux se situent à Schipluidenlaan 4, Amsterdam. Investir comporte toujours des risques. Sachez que la valeur de vos investissements peut fluctuer. Les résultats passés ne constituent en rien une garantie pour l'avenir.